Pour ne pas oublier Nora

Nora Lavallée, mère de deux enfants, a été tuée à Sept-Îles, en janvier 1977 par son mari. Alors qu’on lui avait toujours dit qu’elle était décédée dans un accident de la route, son fils Michel découvrit la terrible vérité par-hasard, près de vingt ans après les faits. 

Seul, Michel tenta d’en savoir plus et assemblera, petit-à-petit, les pièces du casse-tête. C’est avec beaucoup de détermination et de résilience, qu’il parcourra les archives des journaux de l’époque, passant de longues heures à scruter les microfilms.

Ce qu’il découvrit n’était pas particulièrement rassurant. Le meurtrier de sa mère, son propre père, n’avait fait que trois ans de prison et avait pu retrouver la garde de ses enfants à sa sortie. Comment est-ce possible ? Et pourquoi ? Que s’était-il vraiment passé, cette fameuse nuit du 23 au 24 janvier 1977 ?

À bout de ressources et avec beaucoup de questions restées sans réponse, Michel entrera en contact avec Annie Richard, détective privée, afin d’avoir des conseils et de l’aide.

Après deux ans d’enquête, certaines réponses importantes ont pu être apportées. Des éléments, jusqu’alors difficilement accessibles, ont pu être dévoilés. Malgré quelques zones d’ombre qui demeurent, il est temps maintenant de passer à une autre étape : celle du souvenir de Nora Lavallée, jeune mère partie trop vite, dont son fils Michel, n’a pas pu commémorer sereinement sa mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.